LES CONSEILS DE DAVY NAUTIC

      10 bonnes pratiques pour un bon comportement au port

1 - Ne criez pas sur les pannes ou les pontons. N'hurlez pas d'un bateau à l'autre. Les voisins n'ont pas besoin de connaître vos intentions.

2 - S'il est occupé, ne montez pas à bord d'un bateau sans en avoir auparavant demandé l'autorisation ou y être invité.

3 - En cas d'amarrage à couple, on passe à bord du bateau voisin en passant en avant du mât sur un voilier, par l'avant sur un bateau à moteur. On ne traverse jamais le cockpit qu'il faut considérer comme une zone de vie privée.

4 – Si vous devez passer par un bateau voisin pour rejoindre le vôtre, enlevez vos chaussures pour ne pas salir le pont et marchez avec le moins de bruit possible. Pensez que peut-être votre voisin dort en dessous.

5 – N'utilisez pas vos voisins ou employés du port comme vos mousses. Même s'ils peuvent vous aider dans la manœuvre, prévoyez de la faire seul.

6 - Ne débordez pas votre bateau en poussant sur les filières ou les chandeliers du voisin. Pour déborder, on pousse avec le pied au niveau du pont.

7 - Ne débranchez pas une prise électrique ou un jet d'eau sans demander l'autorisation.

8 - Amarrez correctement vos drisses pour qu'elles ne tapent pas contre le mât avec le vent.

9 – Lors de vos déplacements en annexe, naviguez lentement et pas trop près des voisins pour ne pas gêner avec votre bruit de moteur.

10 – Comme à la maison, pratiquez le tri sélectif des déchets et bien évidemment, débarquez-les proprement à terre.

  Choisir son bateau peut vite devenir un casse-tête.  Voici les incontournables questions à se poser avant l'achat;

1. Quelle utilisation ?

Moteur, voile ou mixte voile-moteur, navigation côtière, petite croisière, course et régate : la première chose à définir est ce que l'on veut faire avec son bateau.

2. Quel bassin de navigation?

Cette question vous permettra de choisir le bateau qui convient le plus aux conditions de la navigation du plan d’eau convoité.

3. Quel budget ?

Un bateau coûte chaque année environ 10% de son prix d'achat en entretien. 

4. Quels sont les coûts cachés ?

Attention, le prix affiché d'un bateau ne correspond jamais à celui d'un navire prêt à naviguer. Au prix annoncé, le plaisancier devra rajouter le coût relatif à l'armement de sécurité ainsi que pour un voilier, celui relatif au matage.

5. Neuf ou d’occasion?

Cela dépend bien sûr de votre budget et de vos envies. En revanche, pour un premier achat ou pour les marins débutants, un bateau d’occasion s’avère être un choix judicieux car il existe vraiment de très bonnes affaires sur le marché de l’occasion.

6. Dois-je avoir un permis ?

Même s'il n'est pas obligatoire quand on possède un voilier non équipé de VHF, le permis reste indispensable pour maîtriser son bateau.  

7. Où vais-je le garer ?

Si l'on opte pour un bateau transportable, une partie de cette problématique disparaît. Pour les autres, la place de port est un problème endémique de la possession d'un bateau. Il faut s'y atteler bien en amont de l'achat...

8. Où voir et essayer des bateaux ?

Se déplacer dans les différents salons nautiques exposant du neuf ou de l’occasion permet de se faire une bonne idée sur les nombreux modèles du marché et sur leurs prix.

        La remorque est trop souvent négligée, pourtant elle demande une attention très particulière.

        Même si elle n’est utilisée que pour parcourir quelques kilomètres, son état doit être irréprochable.

Vérification des freins et roulements

Même s’ils ne sont pas très sollicités, les freins d’une remorque s’usent assez vite et ils ont une importance capitale lors des trajets.

Contrôle de la pression des pneus

Après avoir été stockés sans bouger pendant plusieurs mois, les pneus de la remorque manquent très souvent de pression. Il convient donc de la réajuster.  Pour connaître la pression exacte, il suffit de se référer à la notice d’utilisateur fournie avec la remorque.

Révision de la roue de secours

En cas d’éclatement d’un pneu de la remorque, ou même en cas de crevaison, la roue de secours se montre indispensable, surtout s’il s’agit d’une remorque à simple essieu. Il est donc important que cette roue soit en bon état et que sa pression de gonflage soit correcte.

Serrage des roues

Avant de prendre la route pour mettre son bateau à l’eau en début de saison, il est fortement recommandé de vérifier le serrage des roues. Chaque écrou doit être contrôlé. Attention à leur taille, qui peut différer des roues d’une voiture, pensez ainsi à vous munir d’une clef spécifique.

Test du bon fonctionnement des feux

De jour comme de nuit, pour beaucoup de route ou seulement quelques kilomètres, les feux d’une remorque doivent être parfaitement opérationnels. Il faut donc contrôler chaque fonction une par une : clignotant, feux de route, feux stop, feux de détresse et de recul. Cette opération nécessite la présence de deux personnes.



 
  • LinkedIn
  • Facebook

©2018 by Davy Nautic. Proudly created with Wix.com